mars12Le docteur Marc Delforge nous a quitté ce lundi 11 mars 2019 …

Membre fondateur et pilier du service de Gastro-Entérologie du CHC, le Docteur Delforge a débuté son activité à la clinique Saint Joseph en 1976. Il fut un des pionniers de la CPRE (cholangiographie rétrograde endoscopique) dès la fin des années ’70 avec le regretté Professeur Jacquet. Passionné de médecine et de gastro-entérologie, il fut et restera un exemple pour nombreux d’entre nous. Assoiffé de connaissances et d’innovation, ne comptant jamais ses heures, il fut tour à tour membre fondateur de la Société Liégeoise de Gastro-Entérologie, membre fondateur du Comité Paritaire National de Gastro-Entérologie et du Consilium, membre de la Chambre Francophone de la Commission d’Agréation des Médecins Spécialistes en Gastro-Entérologie et Président de la Société Royale Belge de Gastro-Entérologie.
Quelle carrière exemplaire !

Merci Marc !

fév12Actualités dans le traitement des NASH :

Le service d’Hépatologie du CHC  participe à une étude multicentrique concernant le Cenicriviroc. Cette molécule a montré un effet positif sur la réduction de la Fibrose chez les patients atteints de NASH avec une fibrose significative.

octo12Journée Médicale – Samedi 13 octobre 2018

Le foie dans tous ses états – Cas cliniques – Présenté par Docteur Bastens

 

Présentation de courtes vidéos d’interventions chirurgicales – Présenté par Docteur Plomteux

 

Journée médicale 131018 flyers

juin12NASH Day, Gastro Liège participe

12 JUIN 2018
1ère JOURNÉE INTERNATIONALE
DE LA NASH

Stéatohépatite Non-Alcoolique,
STOPPONS L’ÉPIDÉMIE !

 

Affiche Nash A1 FR – 04.05

déc7Inédit : un voyage 3D pour mieux comprendre les maladies inflammatoires de l’intestin et l’hépatite C

Le service de gastro-entérologie du CHC vous invite à un surprenant voyage virtuel (avec lunettes 3D) au sein du corps humain. Objectif : vous informer sur les maladies inflammatoires de l’intestin et l’hépatite C et leurs nouveaux traitements. Rendez-vous à la clinique Saint-Joseph (Liège) ces 12 et 13 décembre.

Les maladies inflammatoires de l’intestin

La maladie de Crohn et la rectolite ulcéro-hémorragique sont les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICIs) les plus fréquentes. Leurs causes sont le plus souvent multiples et liées : hérédité, environnement, infections…

Aux Cliniques Saint-Joseph, environ 1.200 patients sont suivis par une équipe pluridisciplinaire composée de médecins gastro-entérologues, diététiciens, psychologues, tabacologues – l’arrêt du tabac est vivement recommandé – et d’infirmières coordinatrices qui les accompagnent tout au long des examens et du traitement.

Les maladies inflammatoires chroniques intestinales font l’objet d’une abondante recherche médicale grâce à laquelle de nouveaux traitements (par médicament ou perfusion) sont disponibles, notamment pour la maladie de Crohn.

Les principaux signes sont des diarrhées, la présence de sang dans les selles, des douleurs abdominales, une perte de poids. C’est surtout leur persistance pendant plusieurs semaines ou mois qui est significative. Il importe d’établir un diagnostic (prise de sang, analyse de selles, IRM voire coloscopie) de manière précoce afin d’instaurer un traitement au plus vite.

L’hépatite C

En Belgique, environ 80.000 personnes sont atteintes d’hépatite C et la moitié d’entre elles l’ignorent ! Quelque 300 patients meurent chaque année de complications liées à cette maladie.

L’hépatite C est une maladie infectieuse causée par un virus qui s’attaque aux cellules du foie. Elle se transmet principalement par contact sanguin avec une personne infectée. La personne atteinte risque de développer de graves maladies du foie (cirrhose, cancer…).

Les personnes le plus à risque sont celles ayant été transfusées avant 1990 ou ayant été en contact avec des aiguilles, et celles nées entre 1945 et 1965, époque où les modes de transmission étaient moins bien connus, auxquelles on conseille de réaliser un dépistage (prise de sang).

De nouveaux traitements sont proposés depuis ces dernières années sous forme de médicament (1 à 2 gélules à prendre quotidiennement durant 3 mois). Très efficaces, ils génèrent peu d’effets secondaires et permettent d’éliminer le virus, et donc de guérir, dans près de 100 % des cas.

Le mardi 12 décembre
De 10 à 15 heures
Les maladies inflammatoires de l’intestin

Le mercredi 13 décembre
De 10 à 15 heures
L’hépatite C

Clinique Saint-Joseph
Rue de Hesbaye, 75
4000 Liège
Hall d’entrée
Accès libre et gratuit

nove15Pour éradiquer l’hépatite en Belgique d’ici 2030 – Nous relayons une pétition initiée par le CHAC

PREVENIR – DEPISTER – TRAITER

   Cela serait super sympa si vous pouviez signer et diffuser partout autour de vous, notre pétition.

   Il vous suffit de cliquer sur le lien suivant : http://chn.ge/2hlrz6z                

déc15Nouvelle publication scientifique du service

Revue des études de coût-efficacité du monitoring des anti-TNF

Docteur Laura Martelli, assistante en dernière de formation et future collaboratrice du service.

Une revue systématique des études pharmaco-économiques publiée dans Journal of Gastroenterology* montre que le monitoring des biothérapies dans le traitement des maladies inflammatoires permet de réduire les coûts de traitement par biothérapie de 28 à 34% dans les essais contrôlés. Cette revue systématique menée par le docteur Laura Martelli lors de son séjour de six mois dans le service du professeur Laurent Peyrin-Biroulet (Nancy- France) a porté sur les études publiées à la fois dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et dans la polyarthrite rhumatoïde, que ce soit chez les patients en perte de réponse thérapeutique ou en rémission.

« Toutes les études d’impact réalisées sur l’économie générée par le monitoring des biothérapies en gastroentérologie et en rhumatologie ont démontré que la stratégie de dosage pharmacologique permettait des économies substantielles sur le coût du médicament sans impacter l’efficacité du traitement » déclare le professeur Laurent Peyrin-Biroulet.

Ref: L. Martelli et al., Cost-effectiveness of drug monitoring of anti-TNF therapy in inflammatory bowel disease and rheumatoid arthritis: a systematic review, J Gastroenterol sept 2016, DOI 10.1007/s00535-016-1266-1

fév9Association Crohn-RCUH

Vous souffrez d’une rectocolite ou d’une malaide de Crohn ? Rejoignez l’Association Crohn-RCUH . Elle a comme buts de fournir aux patients une information générale sur la maladie ainsi que de défendre leurs intérêts vis-à-vis des autorités de l’Etat.

janv20Réunion scientifique

Le 11 juin 2015. Le docteur Gauthier Demolin modérera une réunion scientifique sous l’égide de la Fédération Liègeoise de Gastro-entérologie (Président docteur Ghislain Houbiers) intitulée « Actualités sur le cancer de l’œsophage ».